À la une! Lycéens à l’étranger

2 juin 2020
alumnos_en_el_extranjero.jpg

Studydrama: “Lycéens à l’étranger: comment ont-ils vécu cette crise sanitaire?”

Les établissements français à l’étranger étant homologués, les consignes concernant la scolarité et la pédagogie sont les mêmes que dans l’Hexagone.

Alex Garcia Borrut, élève en Terminale au lycée international André Malraux de Murcie: «Les outils proposés par mon établissement sont largement suffisants pour continuer les cours… Certains professeurs s’adaptent plus rapidement et sont plus à l’aise que d’autres, mais généralement tous sont capables de mener une vidéoconférence. Je suis même très fier de mon établissement qui a su s’adapter rapidement à cette situation exceptionnelle et qui a su mettre à notre disposition tous les cours dès la première semaine de confinement contrairement à d’autres établissements qui à ma connaissance ne réalisent pratiquement aucune visioconférence.»

Juan Antonio, lui, lycéen en Espagne, l’a plutôt bien vécu. «En ce qui me concerne, je ne peux pas me plaindre. J’ai la chance d’avoir un jardin où je peux voir le soleil et une chambre bien équipée avec ce dont j’ai besoin pour les cours à distance…. Ensuite, je suis une personne qui n’a pas de problèmes pour être seul et qui est facilement occupé avec n’importe quoi, donc l’enfermement n’a pas été trop dur pour moi.»

Pour Christophe Gallais proviseur au lycée André Malraux en Espagne, «L’important est toujours de les accompagner et de les informer. L’inquiétude porte désormais sur le retour mais aussi et surtout sur la prochaine rentrée scolaire».

Lire plus >>